26/03/2006

Comment interpréter une analyse de sang ?

 Recevoir des résultats d'une analyse de sang s'avère souvent difficile à comprendre.... voici un petit aperçu simplifié :

 

Hémogramme = NFS (Numération-Formule-Sanguine) : (ne doit pas se faire à jeun). Explore l'anémie, les défenses immunitaires, les plaquettes, les maladies du sang

 

Hématie : Globule rouge : 4,2 à 5,7 M/ul (millions par mm³ de sang) (homme) ; 4 à 5,3 M/ul (femme)

Les globules rouges, ou hématies, ou encore érythrocytes, sont chargés d'apporter l'oxygène (O2) dans les tissus. C'est l'hémoglobine, pigment situé dans les globules rouges, qui fixe l'oxygène.

Variations physiologiques : les hommes ont généralement plus de globules rouges que les femmes. Les globules rouges sont moins nombreux lors des premières années de l'enfance.

Signification d’une augmentation (polyglobulie): s'observe suite à un séjour en haute montagne ou après la prise d'EPO.

Signification d’une baisse : seule la baisse de l'hémoglobine permet de parler d'anémie. Une baisse des globules rouges peut être liée à une hémorragie, à une hémolyse (destructions des globules rouges), à certaines maladies comme les leucémies, au cancer, ainsi qu'à un syndrome inflammatoire.

 

VGM : Volume globulaire moyen d'une hématie : 80 à 95 (homme) ; 80 à 95 (femme) (en micron³)

Variations physiologiques : plus élevé chez les nouveau-nés et les nourrissons de moins de 3 mois.
Signification d'une augmentation
(ou macrocytose) : anémies régénératives (fabrication accélérée d'hématies par la moelle osseuse) ou liées à un déficit en vitamine B12 ou en acide folique, lors de certaines parasitoses, ou encore en cas d'alcoolisme.

Signification d'une baisse (ou microcytose) : anémies non régénératives, déficit en fer ou encore inflammatoire, et en cas d'anémies par hémorragies occultes.

 

Hémoglobine : 13 à 18 g/100ml (homme) ; 12 à 16 g/100ml (femme)

Pigment rouge vif qui donne la couleur au sang artériel et qui est contenu dans les globules rouges. Elle véhicule l'oxygène des poumons vers les tissus et le gaz carbonique des tissus vers les poumons. Elle prend une couleur bleue lorsqu'elle a perdu son oxygène. L'hémoglobine (Hb) contient du fer.

Signification d'une augmentation : en cas de déshydratation (vois aussi à Globule rouge).

Signification d'une baisse : la baisse en dessous les valeurs indiquées permet de parler d'anémie.

 

Hématocrite : % du volume globulaire/au volume sanguin : 40 à 52 % (homme) ; 37 à 46 % (femme)

L’hématocrite (Ht) est le volume total des globules rouges par rapport au reste du sang. Calcul effectué sur 100 ml de sang. L'interprétation des chiffres est donc très dépendante du nombre de globules rouges et de la quantité d'hémoglobine. L'Ht se mesure en pourcentage. C'est un indicateur du taux d'hémoglobine contenu dans les globules rouges.

 

Leucocyte : Globule blanc : 4000 à 10000/mm³ (homme) ; 4000 à 10000/mm³ (femme)

Sont constitués de 5 grands types qui ont chacun des rôles bien différents. Schématiquement, les globules blancs interviennent dans les mécanismes de l'inflammation, de l'immunité et de la défense de l'organisme contre les agressions microbiennes.

Variations physiologiques : plus élevé pendant l'enfance et surtout chez les nourrissons, le nombre de globules blancs se normalise avant l'adolescence. Il peut être supérieur en cas de tabagisme. Certaines ethnies ont des chiffres normaux bas.

Signification d’une augmentation : en cas d'infections bactériennes ou de leucémies. Les éosinophiles (un des 5 types de globules blancs) peuvent être plus nombreux en cas d'allergie ou de parasitose. L'augmentation du nombre des globules blancs est appelée "hyperleucocytose".

Signification d’une baisse : des infections virales (baisse des éosinophiles lors du SIDA par exemple), certaines formes de leucémie, des médicaments (antalgiques, antibiotiques, anti-inflammatoires...) peuvent entraîner une chute du nombre de globules blancs, appelée encore "leucopénie".

VS (vitesse de sédimentation) : (recherche d'une infection, d'un syndrome inflammatoire)

< 10 mm à la 1ère heure et à 20 mm à la fin de la 2ème ; période menstruelle < 50 mm la 1ère heure

Désigne la vitesse à laquelle les globules se sédimentent au fond d'un tube à essai placé verticalement. On mesure la hauteur des globules rouges à la fin de la 1ère heure de sédimentation, puis à la fin de la seconde.

 Variations physiologiques : elle augmente normalement avec l'âge et la grossesse.

Signification d'une augmentation : état inflammatoire en général : cancers, maladies inflammatoires auto-immunes et rhumatologiques ou encore de cirrhoses.

 Signification d'une baisse : la polyglobulie (voir Globules rouges) rencontrée par exemple après un séjour en altitude et les hyperviscosités sanguines diminuent la VS.

 

Thrombocytes : Plaquettes : 150000 à 350000/mm³ (homme) ; 150000 à 350000/mmm³(femme)

Jouent un rôle dans les premiers instants qui suivent l'effraction d'un vaisseau et le saignement. Elles s'agglutinent entre elles, vont boucher la brèche vasculaire et libèrent au passage de nombreuses substances essentielles à la poursuite des phénomènes de coagulation.

Variations physiologiques : varie parfois lors de la grossesse mais sinon reste stable la vie durant

Signification d'une augmentation (ou thrombocytose) : syndrome inflammatoire, atteinte de la moelle osseuse ou encore lors d'une infection ou d'un séjour en altitude.

Signification d'une baisse (ou thrombopénie) : s'observe lors de la prise d'alcool, de thrombopathies (anomalie du fonctionnement plaquettaire), de certaines maladies médullaires osseuses, ou avec certains médicaments (anticoagulants à base d'héparine injectés par voie sous-cutanée), lors d'hyperfonctionnement de la rate, ou encore de maladies immunitaires.

 

Lactico Déshydrogénase ou LDH : de 50 à 150 unités internationales/litre (UI/l).

Enzyme présent dans de nombreux tissus (muscles, rein, foie, globules rouges).

Signification d’une augmentation : les causes sont les mêmes que pour tous les enzymes cardiaques : les affections musculaires et surtout cardiaques comme l'infarctus mais aussi, les affections hépatiques, les maladies pulmonaires ou encore certaines maladies hématologiques.

 

C Réactive Protéine (CPR) : inférieure à 6 mg/l.

Protéine qui augmente très rapidement dès le tout début d'un phénomène inflammatoire quel qu'il soit. La CRP sert de sonnette d’alarme précoce pour mettre en évidence une inflammation.

Signification d’une augmentation : inflammations infectieuses bactériennes (urinaires, pneumonies, septicémies...), de maladies inflammatoires (polyarthrite rhumatoïde...), de thrombose aiguës (phlébites, embolies pulmonaires, infarctus du myocarde...), de certains cancers...

 

Bilan lipidique : (prélèvement à jeun) : explore le risque cardiovasculaire

 

TG : Triglycérides    : 0,45 à 1,75 g/l (homme) ; 0,35 à 1,4 g/l (femme)

Variations physiologiques : plus bas chez la femme que chez l’homme. En revanche, ils augmentent à la ménopause et au troisième mois de la grossesse.

Signification d’une augmentation (hypertriglycéridémie) : on observe une augmentation par l’alcool, chez les patients diabétiques et chez ceux qui suivent un régime riche en sucre, dans l’obésité, lors du tabagisme, lors de la prise de contraceptifs oraux ainsi qu'au cours des pancréatites aiguës.
Signification d’une baisse :
la baisse du taux de triglycérides est très rare : elle intervient souvent quand les apports alimentaires en triglycérides sont insuffisants.

 

Cholestérol total    : 1,5 à 2,5 g/l    

 

Cholestérol HDL      : > 0,4 g/l (homme) ; > 0,5 g/l (femme)

 

Cholestérol LDL       : < 1,60 g/l sans autres facteurs de risque ; < 1,30 g/l si autres facteurs de risque

 

Apolipoproteine A1     : ≥ à 1,20 g/l ; Apoliproteine B : < 1,30 g/l

Les apolipoprotéines représentent la partie protéique des particules qui contiennent et transportent les lipides dans le sang. L'apolipoprotéine A1 est principalement située dans les particules contenant le cholestérol HDL. L'apolipoprotéine B se trouve dans les particules contenant le cholestérol LDL. Le risque de maladie cardiovasculaire augmente lorsque le taux d'apolipoprotéine A1 diminue et le taux d'apolipoprotéine B augmente.

Signification d'une diminution :

Apolipoprotéine B : en cas d'exercice physique

Apolipoprotéine A1 : en cas d'hyperlipoprotéinémies, diabète, hyperthyroïdie, anémie par carence en fer, atteinte rénale, atteinte du foie.

Signification d'une augmentation :

Apoloprotéine B : en cas de surcharge pondérale, tabac, grossesse, hyperlipoprotéinémie, diabète, atteinte rénale, hépatite et cancer du foie.

Apolipoprotéine A1 : en cas d'alcool, de grossesse

                                                           

Bilan glycémique : (être à jeun depuis 12 heures) : explore le diabète, et le risque cardiovasculaire

Glycémie à jeun : inférieur à 1,10g/l (la glycémie désigne le taux de sucre dans le sang).

 

Hb A1c (Hémoglobine glyquée) : < ou =  à 6,5% : bon indicateur de la glycémie des trois mois précédents

Le glucose est le principal sucre dans l’organisme. Il distribue l’énergie aux cellules. Sa concentration demeure constante même si les apports alimentaires et les dépenses énergétiques (efforts physiques) varient.

Variations physiologiques : chez le nouveau né, les valeurs normales oscillent entre 0,2 et 0,8 g/l. Par ailleurs, la glycémie varie en fonction de l’activité de l’individu, de son alimentation, de ses capacités hormonales, de la quantité d'insuline circulante (hormone fabriquée par le pancréas et dont le rôle est la régulation de la glycémie).

Signification d’une augmentation (hyperglycémie) (> à 1,1 g/l) : maladie pancréatique, cause endocrinienne, grossesse, infection, stress. À partir de 1,26 g/l, on parle de diabète.

Signification d’une baisse (hypoglycémie) (< 0,5 g/l) : surdosage de médicaments hypoglycémiants chez le patient diabétique, d’une malnutrition, d’un excès d’insuline, de certaines insuffisances endocriniennes, ou hépatiques.

 

Bilan de la fonction rénale

 

Créatinine plasmatique : 7 à 13 mg/l (homme) ; 5 à 10 mg/l (femme)

Substance résultant de la dégradation des protéines par l’organisme. Elle est essentiellement localisée dans les muscles auxquels elle apporte de l’énergie. Les tissus les plus riches sont les muscles striés, le cœur et le cerveau. La créatinine est exclusivement éliminée par les reins, ce qui en fait un excellent marqueur de la fonction rénale.

Variations physiologiques : la créatinine est plus importante chez l’homme que chez la femme. Il est plus faible chez l’enfant (3 à 10 mg/l).

Signification d’une augmentation : essentiellement lors de l'insuffisance rénale.

Signification d’une baisse : dénutrition sévère et dans certains cas de myopathie.

 

Urée : entre 0,15 et 0,40 g/l dans le sang, et de 1 à 2,5 g dans l’urine.

Cette substance qui se retrouve dans les urines, est le produit final de la dégradation par le foie des acides aminés provenant des protéines d’origine alimentaire. Le dosage de l’urée est l’un des dosages les plus fréquemment effectués. Il permet de rechercher une insuffisance rénale.

Variations physiologiques : l’urée est augmentée chez le patient âgé.

 Signification d’une augmentation : l’absence d’hydratation altère la fonction rénale donc le taux d’urée augmente dans le sang. Une urémie trop élevée traduit un déficit de fonctionnement des reins et correspond à une insuffisance rénale.

Signification d’une baisse : hémodilution, c'est-à-dire lorsque le sang est très dilué en eau, d’une insuffisance hépatique sévère, de dénutrition ou d'un jeûne prolongé.

 

Natrémie : entre 3,1 g/l et 3,33 g/l. (= entre 135 mmol/l et 145 mmol/l.)

La natrémie désigne la concentration en sodium contenu dans le sang. La natrémie résulte de l’équilibre entre la quantité de sel et la quantité d’eau présentes dans l’organisme. Le rôle du sodium est important dans la pression artérielle, et dans le maintien de l’hydratation chez le patient insuffisant cardiaque.

Signification d’une augmentation : on parle d’hypernatrémie quand le sodium est supérieur à 145 mmol/l. Il s'agit parfois d'une déshydratation qui peut être liée à une diarrhée ou à des vomissements. Elle peut intervenir lors d’un diabète insipide ou d'un diabète sucré, ou encore lors d’une diminution de la soif.

Signification d’une baisse : on parle d’hyponatrémie quand le sodium est inférieur à 135 mmol/l. Elle peut être la conséquence d’une diminution de la quantité de sel par des pertes digestives (vomissements, diarrhées), des pertes rénales (prise de diurétiques, insuffisance surrénalienne) et des pertes cutanées (brûlures importantes). Mais elle peut être aussi liée à une augmentation de la quantité d’eau par une sécrétion inappropriée d’hormone anti-diurétique.

 

15:48 Écrit par Ysaline | Lien permanent | Commentaires (20) |  Facebook |

Commentaires

Oh ? Une revenante du côté des commentaires... mais ton blog fait toujours dodo...
Comment vas-tu ?
Bizzz et bonne soirée.

Écrit par : Béa | 07/05/2006

je suis diabetique depuis plus de 4 ans,je suis monopose depuis 4 ans et j'ai l'age de 51 ans
je n'arrive pas a me controler des bouffees de chaleurs qui m'ettouffent progressivement et qui me donne l'envie de suicide.
priere svp de me conseiller ou de m'incrire un suivi auquel je serai soulage.
cordialement votre.

Écrit par : benlahmar | 12/11/2007

explication j ai ete operee en éàà" d & cancer du sein
je viens de faire & prise de sang
voila ce qui m inquiete
LDP 241
CRP 9
GOT 40
GPT 40
GAMMA GT 86
POUVEZ VS SVP ME DONNER 1 EXPLICATION
DOIS JE M ALARMER OU PAS
MERCI DE ME REPONDRE RAPIDEMENT
CAR JE SUIS TRES INQUIETE

Écrit par : mode | 10/07/2009

explication j ai ete operee en éàà" d & cancer du sein
je viens de faire & prise de sang
voila ce qui m inquiete
LDP 241
CRP 9
GOT 40
GPT 40
GAMMA GT 86
POUVEZ VS SVP ME DONNER 1 EXPLICATION
DOIS JE M ALARMER OU PAS
MERCI DE ME REPONDRE RAPIDEMENT
CAR JE SUIS TRES INQUIETE

Écrit par : mode | 10/07/2009

PRISE DE SANG j ai ete operee en 2003 d 1 cancer du sein aucun probleme jusqu aujourd hui ou je vien d avoir les resultats de ma prise de sang
voila
G OT 40 AU LIEU DE 31
GPT 75 AU LIEU DE 31 GAMMA G T 86 AU LIEU DE 36
L D H 241 AU LIEU DE 214
CRP 9 AU LIEU DE 5
dois je m alarmer?je suis tres inquiete
je vs en prie repondais moi rapidement
sachant que je sius d 1 temperament tres stresse

Écrit par : MODE | 04/08/2009

RESULTAT DE PRISE DE SANG AYANT ETE OPEREE D 1 CANCER DU SEIN EN 2003
je suis angoissee car voila mes resultats
GOT 40 AU LIEU DE 31
GPT 75 AU LIEU DE 31
GAMMA GT 86 AU LIEU DE36
LDH 241 AU LIEU DE 214
CRP9 AU LIEU DE 5
DOIS JE M INQUIETER ?
JE VS EN SUPPLIE
REPONDER MOI RAPIDEMENT
MERCI ET DE QUOI CELA PEUT IL VENIR ?
TOUT LE RESTE EST BON

Écrit par : MODE | 04/08/2009

bonjour que signifié le taux de LDH baisser il est a 118 merci

Écrit par : fadila | 23/06/2010

salutations Ce que veut avoir un taux de LDH a 118

Écrit par : fadila | 23/06/2010

plaquettes 158 giga1
v.s 1ère heure 13 mm
v.s 2ème heure 33 mm
proteine c reactve 29,8 mg/l

Écrit par : JALIGOT Paul | 04/09/2010

Mon VGM est de 103,8 tandis que la fourchette est 80-95, qu'en pensez-vous?
Cordialement.

Écrit par : LERUSTE | 19/04/2011

Mon VGM est de 103,8 tandis que la fourchette est 80-95, qu'en pensez-vous?
Cordialement.

Écrit par : LERUSTE | 19/04/2011

Paix sur vous m'accepter merci beaucoup et le respect de la valeur de votre orientation
Je suis à la recherche de la bonne façon d'utiliser un test sanguin Spectrophotomètre
Et comment l'information est entrée correctement
Afin de donner des résultats corrects

Écrit par : kerdoun | 18/04/2012

Bonjour, je viens de recevoir les résultat de ma prise de sang préconiser avant la pose d un implant pour ma contraception; pour faire cour le résultat dis ( patient a haut risque cardio vasculaire) je n es que 26ans, dois je M’inquiéter?
Merci beaucoup

Écrit par : emilie | 21/09/2012

j ai fait une prise de sang de LDH et elle est élevé mon taux est de 294 au lieu de 214 j aimerais savoir si j ai un gros probleme de santé je suis tres inquiéte

Écrit par : guilbaud | 12/05/2013

j ai fait une prise de sang de LDH et elle est élevé mon taux est de 294 au lieu de 214 j aimerais savoir si j ai un gros probleme de santé je suis tres inquiéte

Écrit par : guilbaud | 12/05/2013

Bonjour, mon docteur ma demandé de faire les analyses de : FNS-GLYCEMIE-TRESOM"je sais pas l'écrire" ET HOMOG SANGUINE, aprés le résultat j'ai vu Numération des plaquettes 269 Mille/mm3 et Transaminases SGOT 36 UI/L ET SGPT 90 UI/L
Merci de me répondre et de bien m'expliquer la nature des analyses que le médecin m'a donné et le résultat.

Écrit par : Zahra | 31/10/2013

je suis d'accord avec vous

Écrit par : joel | 07/03/2014

Quel sujet exceptionnelle, j'ai dégoté ce que nous cherchais, tout en vous remerciant bon weekend.

Écrit par : paris sportifs les bonus | 13/05/2014

Enceinte de 35 SA, mon taux de plaquette est de 83 000 ( contre 180 000 il y'a 2 semaines ) !! On me parle de thrombopénie ! Que faire pour l'augmenter ? ( sinon pas de péridural ) et risque de césarienne s'il baisse encore

Écrit par : Séverine | 21/05/2014

Je partage votre conseils du sujet, et nous vous suis vraiment reconnaissant d'avoir donnée tant de renseignement sur votre blog.

Écrit par : pronostics france honduras | 12/06/2014

Les commentaires sont fermés.