27/12/2005

Les aliments qui calment la fringale

 

Les aliments qui calment la fringale : les sensations de faim et de satiété reposent sur une alchimie très complexe. La médecine développe chaque année une meilleure connaissance des signaux chimiques et physiques qui leurs sont associés mais cette science est loin d'être arrivée à son aboutissement. Dans votre régime, vous  allez privilégier les aliments qui favorisent la saturation et retardent ainsi la réapparition de la faim, responsable des grignotages. Prenez, par exemple le paquet de chips : le paquet vide, vous aurez rapidement faim à nouveau tandis que les denrées riches en glucides (féculents, ….) et, surtout en protéines (viande, volaille, poissons, laitages, légumineuses, …) trompent mieux la fringale. Et, parmi ces dernières, certaines gavent plus que les autres : le poisson calmerait mieux l'appétit que le bœuf ou le poulet ; la microprotéine (telle le Quorn) possèderait également un bon pouvoir sasiétogène. Deuxième élément de nature à influencer cet effet est l'index glycémique (de l'aliment voir page 15): en effet, plus celui-ci est bas, plus le glucide est digéré lentement,plus longtemps le taux de sucre (ou glycémie) reste stable dans le sang. Or, justement, ce taux de sucre est un signal important pour le déclenchement de la faim au niveau du cerveau. S'il baisse trop vite (avec la consommation d'un aliment à index glycémique élevé), la fringale survient plus rapidement. Concrètement, l'index glycémique diminuera au prorata de la teneur en fibres, en protéines, en graisse de l'aliment, et aussi sa structure chimique ainsi que du traitement qu'il subit. Ceux à faible index glycémique sont les fruits et les légumes, les légumineuses (lentilles, pois chiches, …), les produits céréaliers non raffinés de mouture grossière, les féculents cuits al dente et les biscuits secs.

Quand on a tout le temps un petit creux, un bon truc est d'augmenter sa consommation de fruits et de légumes. Les expériences sur le sujet son unanimes : une plus grande consommation de ceux-ci "brûlent" beaucoup plus de calories que les diètes où ces végétaux ne sont pas mis en valeur. Avantage non négligeable : la différence de portion est peu visible à l'œil nu (on mange aussi avec les yeux) car les fruits occupent plus de volume pour un poids plus faible et ont un puissant effet rassasiant, notamment grâce à leur richesse en fibres. Certains d'entre eux (artichaut, banane, asperge, oignon, ail) exercent aussi un effet coupe-faim naturel supplémentaire, attribué à leur richesse en inuline et en oligofructose, des sucres particuliers.


10:18 Écrit par Ysaline | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

Les barres énergétiques

 

Que penser des barres énergétiques ? Dans le rythme effréné de la vie d'aujourd'hui, la tentation est forte de se rabattre sur elles pour chercher un surplus d'énergie. On en distingue généralement deux types : elles sont riches soit en glucides soit en protéines. Les premières fournissent plus de 60% de leur énergie à partir d'une combinaison de sucres "lents" et de sucres "rapides". Elles sont habituellement pauvres en graisses. Les secondes procurent environ 20 à 30% de protéines et entre 30 et 50% de glucides. Elles sont populaires dans les salles de musculation puisqu'elles aident à "fabriquer" du muscle. Elles ne sont pas idéales, en revanche, pour un effort d'endurance, car, en raison de leur richesse en protéines et en graisses, elles diminuent l'assimilation des glucides, carburant prioritaire de l'effort.

Quand et comment les choisir ? Tout dépend de votre activité physique : si vous en pratiquez une de façon intense pendant plus de 90 min et avez besoin d'un complément d'énergie pour terminer votre exercice, une boisson énergétique peut souvent, pour moins cher, combler ce manque, si vous mangez avant et après votre activité. Lorsque l'effort se poursuit dans la durée, comme dans le cyclisme, le besoin de manger s'impose, et les barres glucidiques ont leur utilité.

Les barres protéinées ont aussi un avantage pour les personnes gourmandes : elles ont un léger effet coupe-faim qui peut donc limiter d'autres formes de grignotage…. Sachez toutefois que les biscuits et barres céréalières traditionnelles vendues dans le commerce permettent aussi d'obtenir un effet "dopant", mais à moindres frais.


10:09 Écrit par Ysaline | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

22/12/2005

On continue le régime malgré les tentations

 

Bon… le 11 et le 17  sont passés…. Et une bonne intoxication alimentaire aux moules aussi.

Bref, cela peut aller (48 kilos). D'ici Noël, je parviendrai à rééquilibrer tout cela.

 

Ce que j'avais oublié de dire, c'est que mon rythme de vie va changer aussi : mon mari est pré-pensionné ; ce qui ne sera pas facile pour maintenir mon régime. Donc, au lieu de faire mon petit frichti toute seule à midi, je suis "obligée" d'accompagner son repas de midi qui est nettement moins léger que le mien. Moi qui pouvais me contenter de manger "light" (soupe de légumes, yougourt, régime Dukan), je serai tentée par les tartines de fromage (Boursin, camembert, …) ou charcuterie que mange mon époux à midi. Va falloir que je me discipline.

Tous les enfants sont là aussi, en cette période de congé scolaire... et ils mangent aussi différemment que moi ! Je ne peux pas leur imposer mon régime.... ce qui est bien dommage pour moi !

 

Sinon, pour le repas de Noël, je pense que cela ira. C'est traditionnellement une fondue bourguignonne familiale. Au lieu des mayonnaises habituelles, je me suis déjà concocté des mayonnaises Dukan. Et comme je préfère la viande crue (si, si, j'ai dû vivre dans le Néanderthael dans une autre vie), cela passera.

Avant, j'accompagnais cette fondue avec des frites, ce qui, avec le recul, était une hérésie. Mais chez maman, on faisait toujours ainsi. Depuis que je suis mariée, la fondue est accompagnée de pain ; nettment moins gras. Cette année, je ferai moi-même des pains aux noix. Au moins, je saurai ce qu'il y a dedans et je pourrai mieux contrôler la quantité autorisée.

Je me réjouis de ce repas parce que tous les enfants seront là plus le petit copain de notre fille aînée (17 ans). Moi qui suis maman poule, j'aime bien mes poussins auprès de moi…. C'est le premier Noël en tant que pré-pensionné de mon époux…. C'est donc un peu différent que les autres fois.

 

Pour le 28 (anniversaire de notre fils), j'ai prévu des cuisses de grenouille… saucées pour les "autres" ; rissolées sans matières grasses pour moi… mais pas sans ail !

 

Le réveillon du 31 sera aussi "light" : j'ai prévu une fondue chinoise (viande-poissons-crustacés cuits au court-bouillon).

 

Pour le 6 je cherche des idées….. qui en a ? J'attends vos propositions.

 

Voilà le compte-rendu de ces derniers jours.

Je vous souhaite à tous et à toutes un très joyeux Noël et une très bonne année 2006, pleine de bonheurs et de promesses.

 

Je continuerai mon blog et j'aurai le plaisir de distiller encore mes conseils au fil de mes trouvailles.


16:40 Écrit par Ysaline | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

04/12/2005

Bigre !

 

Les fêtes de fin d'année approchent et déjà, consciente que mon régime va en prendre un coup, je me demande comment je vais m'en sortir.

J'explique : mon mari est nouvellement pré-pensionné, ce qui fait qu'il y a de nombreux dîners d'adieu entre collègues et sous-traitants (son entreprise a définitivement fermé ses portes ce mercredi 30 novembre)… où les épouses sont conviées. Et ce ne sont pas de petits buffets.

Donc, j'ai déjà trois dîners de passés (sans trop de casse), et, en prévision pour décembre :

Le 11

Le 17

Le 24 évidemment

Le 28 (anniversaire de mon fils)

Le 31 évidemment

Le 6 janvier (mon anniversaire)

 

Oufti, comme on dit ici, je vais pouvoir tester ma capacité de résister à la tentation…..


21:05 Écrit par Ysaline | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

03/12/2005

Le rapport taille/hanches

 

Le rapport taille/hanches

 

Les personnes en surpoids ou souffrant d'obésité ont une qualité de vie moindre et encourent des risques sérieux pour leur santé : diabète, hypercholestérolémie, troubles articulaires et surtout maladies cardiovasculaires comme l'hypertension artérielle et l'infarctus du myocarde...

Plus que le nombre de kilos, il importe de savoir où la graisse est stockée dans le corps. Une mesure utilisée par les professionnels de la santé est le Rapport Taille Hanche ou RTH (en anglais Waist to Hip Ratio  = WHR).

Ce rapport permet de déterminer si l'excès de gras à certains endroits du corps est dangereux pour la santé.

Si l'accumulation de la graisse est prépondérante au niveau de l'abdomen chez l'homme (type androïde), elle est prépondérante au niveau des hanches chez la femme (type gynoïde).

 

Mesurez, à l'aide d'un mètre de couturière votre taille à la hauteur de votre nombril et vos hanches à leur point le plus fort puis faites le calcul suivant : WHR = tour de taille (en centimètres) divisé par le tour de hanches (en centimètres)

  Tour de taille en centimètres

Tour de hanches en centimètres


  Tour de taille en centimètres

Tour de hanches en centimètres


  

Il y a excédent de poids si le rapport taille/hanches est supérieur à 1 pour les hommes et à 0,8 pour les femmes.

 

description des types

 

Gynoide : en forme de poire. Le haut du corps est mince : cou élancé, petite poitrine, ventre généralement plat et bras fins. C'est tout le bas du corps qui écope du gras : les hanches sont larges, les cuisses et les mollets sont forts et les chevilles enflées. 

Causes du surplus de poids : grossesses répétées, changements hormonaux.

La mauvaise alimentation est secondaire dans ce type de silhouette. 


Pléthorique. Que ce soit le haut ou le bas du corps, partout le gras semble s'être installé de façon égale et uniforme ; tout est bien proportionné mais en format trop grand ! 

Causes du surplus de poids : commence à apparaître à l'adolescence pour s'accumuler au fils des ans.

L'hérédité est le plus grand facteur.


Androïde : en forme de pomme. Le bas du corps est mince ; chevilles fines, les mollets et les cuisses ont une belle forme et les hanches sont juste correctes. L'embonpoint se situe au niveau du ventre et des seins, les bras peuvent être un peu enflés également. 

Causes du surplus de poids : mauvaise alimentation et tendance boulimique. La personne mange rapidement et a tendance à gonfler. Les fonctions du système digestif sont lentes. 


17:46 Écrit par Ysaline | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

01/12/2005

Les impédancemètres


La masse grasse

 

La masse grasse d'un individu est très variable. Elle varie normalement de 13 à 21% pour les hommes et de 18 à 26% pour les femmes, et augmente avec l'age.

 

Évaluer la masse grasse

 

Les balances classiques mesurent le poids corporel, sans distinguer la masse maigre (les os, les muscles et les viscères) de la masse grasse (tissus adipeux). Or, Le poids corporel est une entité hétérogène.

Les balances appelées impédancemètres la calculent. Grâce à un courant alternatif de faible intensité (de 500 à 800 micro-ampères), d’une fréquence qui passe entre les deux pieds, la mesure de la résistance (impédance) à ce courant, permet en effet d’extrapoler l’eau corporelle et donc la masse maigre, en admettant un facteur d’hydratation constant. La masse grasse est alors calculée par soustraction. Les résultats sont exprimés en pourcentage de masse grasse soit masse grasse totale (kg) divisée par le poids corporel (Kg).

L’interprétation du résultat n’est pas simple car la masse maigre est constituée d’une forte proportion d’eau (à l’intérieur comme à l’extérieur des cellules). Or celle-ci varie constamment. Ainsi, entre le soir et le matin on peut avoir la surprise de voir sa masse grasse augmenter de 2 à 5 % pendant la nuit ! Mieux vaut donc se peser dans les mêmes conditions, en sous-vêtement, vessie vide, sans bijoux, les pieds secs, à la même heure, le matin à jeun, pour limiter de telles variations.

 

Cde plus, ces pèse-personnes ne conviennent pas pour les sportifs et culturistes qui ont une masse musculaire importante. L’utilisation de l’impédancemètre ne convient pas aux porteurs de stimulateurs cardiaques et autres implants médicaux électriques.

Les résultats peuvent être faussés chez certains : sujets ayant des pieds déformés, des durillons, diabétiques ou ayant une obésité sévère, les femmes enceintes, comme les personnes ayant des œdèmes, insuffisants cardiaques, insuffisants rénaux, les personnes en dialyse, souffrant d’ostéoporose, prenant des médicaments contre les troubles cardiovasculaires.

Les résultats ne sont valables que chez les sujets en bonne santé.

En définitive, ces appareils sont trop chers pour un service rendu faible : il  n’est pas utile d’évaluer pour sa propre valeur la masse grasse, la masse maigre. Il est au contraire, recommandé d’intégrer l’analyse de ces mesures dans la pratique d`un examen médical permettant une appréciation globale de l’état nutritionnel de l’individu.



17:57 Écrit par Ysaline | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |