27/12/2005

Les aliments qui calment la fringale

 

Les aliments qui calment la fringale : les sensations de faim et de satiété reposent sur une alchimie très complexe. La médecine développe chaque année une meilleure connaissance des signaux chimiques et physiques qui leurs sont associés mais cette science est loin d'être arrivée à son aboutissement. Dans votre régime, vous  allez privilégier les aliments qui favorisent la saturation et retardent ainsi la réapparition de la faim, responsable des grignotages. Prenez, par exemple le paquet de chips : le paquet vide, vous aurez rapidement faim à nouveau tandis que les denrées riches en glucides (féculents, ….) et, surtout en protéines (viande, volaille, poissons, laitages, légumineuses, …) trompent mieux la fringale. Et, parmi ces dernières, certaines gavent plus que les autres : le poisson calmerait mieux l'appétit que le bœuf ou le poulet ; la microprotéine (telle le Quorn) possèderait également un bon pouvoir sasiétogène. Deuxième élément de nature à influencer cet effet est l'index glycémique (de l'aliment voir page 15): en effet, plus celui-ci est bas, plus le glucide est digéré lentement,plus longtemps le taux de sucre (ou glycémie) reste stable dans le sang. Or, justement, ce taux de sucre est un signal important pour le déclenchement de la faim au niveau du cerveau. S'il baisse trop vite (avec la consommation d'un aliment à index glycémique élevé), la fringale survient plus rapidement. Concrètement, l'index glycémique diminuera au prorata de la teneur en fibres, en protéines, en graisse de l'aliment, et aussi sa structure chimique ainsi que du traitement qu'il subit. Ceux à faible index glycémique sont les fruits et les légumes, les légumineuses (lentilles, pois chiches, …), les produits céréaliers non raffinés de mouture grossière, les féculents cuits al dente et les biscuits secs.

Quand on a tout le temps un petit creux, un bon truc est d'augmenter sa consommation de fruits et de légumes. Les expériences sur le sujet son unanimes : une plus grande consommation de ceux-ci "brûlent" beaucoup plus de calories que les diètes où ces végétaux ne sont pas mis en valeur. Avantage non négligeable : la différence de portion est peu visible à l'œil nu (on mange aussi avec les yeux) car les fruits occupent plus de volume pour un poids plus faible et ont un puissant effet rassasiant, notamment grâce à leur richesse en fibres. Certains d'entre eux (artichaut, banane, asperge, oignon, ail) exercent aussi un effet coupe-faim naturel supplémentaire, attribué à leur richesse en inuline et en oligofructose, des sucres particuliers.


10:18 Écrit par Ysaline | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

Commentaires

Hello ! Après le 5 janvier, je me reprendrai sérieusement en mains... et je crois que je viendrai puiser ici l'inspiration qui me manque !!!
Bizzz à toi... @+

Écrit par : Béa | 28/12/2005

Voilà, on est en 2006... et je viens te souhaiter tout le bonheur du monde...
Bizzz

Écrit par : Béa | 01/01/2006

Merci à vous pour vos conseils

Écrit par : Martine | 01/10/2008

Les commentaires sont fermés.