01/12/2005

Les impédancemètres


La masse grasse

 

La masse grasse d'un individu est très variable. Elle varie normalement de 13 à 21% pour les hommes et de 18 à 26% pour les femmes, et augmente avec l'age.

 

Évaluer la masse grasse

 

Les balances classiques mesurent le poids corporel, sans distinguer la masse maigre (les os, les muscles et les viscères) de la masse grasse (tissus adipeux). Or, Le poids corporel est une entité hétérogène.

Les balances appelées impédancemètres la calculent. Grâce à un courant alternatif de faible intensité (de 500 à 800 micro-ampères), d’une fréquence qui passe entre les deux pieds, la mesure de la résistance (impédance) à ce courant, permet en effet d’extrapoler l’eau corporelle et donc la masse maigre, en admettant un facteur d’hydratation constant. La masse grasse est alors calculée par soustraction. Les résultats sont exprimés en pourcentage de masse grasse soit masse grasse totale (kg) divisée par le poids corporel (Kg).

L’interprétation du résultat n’est pas simple car la masse maigre est constituée d’une forte proportion d’eau (à l’intérieur comme à l’extérieur des cellules). Or celle-ci varie constamment. Ainsi, entre le soir et le matin on peut avoir la surprise de voir sa masse grasse augmenter de 2 à 5 % pendant la nuit ! Mieux vaut donc se peser dans les mêmes conditions, en sous-vêtement, vessie vide, sans bijoux, les pieds secs, à la même heure, le matin à jeun, pour limiter de telles variations.

 

Cde plus, ces pèse-personnes ne conviennent pas pour les sportifs et culturistes qui ont une masse musculaire importante. L’utilisation de l’impédancemètre ne convient pas aux porteurs de stimulateurs cardiaques et autres implants médicaux électriques.

Les résultats peuvent être faussés chez certains : sujets ayant des pieds déformés, des durillons, diabétiques ou ayant une obésité sévère, les femmes enceintes, comme les personnes ayant des œdèmes, insuffisants cardiaques, insuffisants rénaux, les personnes en dialyse, souffrant d’ostéoporose, prenant des médicaments contre les troubles cardiovasculaires.

Les résultats ne sont valables que chez les sujets en bonne santé.

En définitive, ces appareils sont trop chers pour un service rendu faible : il  n’est pas utile d’évaluer pour sa propre valeur la masse grasse, la masse maigre. Il est au contraire, recommandé d’intégrer l’analyse de ces mesures dans la pratique d`un examen médical permettant une appréciation globale de l’état nutritionnel de l’individu.



17:57 Écrit par Ysaline | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

très intéressant... ces autres moyens de pesée: qui les employe?

Écrit par : soloamor | 02/12/2005

Les commentaires sont fermés.