06/09/2005

Tout sur... les vitamines

Essentielles, elles doivent être apportées par l’alimentation sous peine de carence. Il existe dans la nature un grand nombre de vitamine dont beaucoup ne sont pas encore répertoriées. On en dénombre actuellement 13 qui sont classées en deux catégories selon leur solubilité :


Les vitamines Liposolubles : sont solubles dans les graisses. Il s'agit des vitamines : A, D, E, K. Ces vitamines ont la particularité de s'accumuler dans les divers organes du corps, en particulier le foie constituant des réserves qui peuvent être de plusieurs mois. Il est donc prudent de ne pas les consommer en excès.

 

Les vitamines hydrosolubles : sont solubles dans l'eau. Il s'agit des vitamines : C, B1, B2, B3 ou PP, B5, B6, B8 ou H, B9 et B12. Ces vitamines s'accumulent moins dans le corps que les vitamines liposolubles, car elle sont en partie éliminées par les urines. Il est donc nécessaire d'en consommer quotidiennement.

Il est difficile de donner une valeur exacte des besoins en vitamines de chacun car ils varient selon l'âge, la taille, le sexe et l'activité physique. Nous pouvons toutefois donner des valeur moyennes de référence correspondant aux besoins quotidiens d'un adulte.

 

Vitamine A : 1 mg : on englobe sous ce terme deux types de substances : Les provitamines A ou caroténoïdes d’origine végétale et la vitamine A ou rétinol  que l’on trouve surtout dans la chair et le foie des poissons ou des animaux.

Vitamine A1 ou rétinol : 1 mg : joue un rôle important dans la croissance et le développement du squelette, la santé des cellules, des muqueuses et de la peau ainsi que de la vision nocturne. La perte de la vision nocturne est le signe d'une carence en vitamine A. Par contre, son excès entraîne céphalées, diarrhées, desquamation cutanée. On la trouve dans les abats, les poissons gras ou demi-gras, le beurre et les produits laitiers, les œufs.

 

Les vitamines B :

 

B1 ou thiamine : 1,5 mg : se charge d'assimiler les sucres et la bonne combustion du glucose. Agit bénéfiquement sur le système nerveux. Source : levure de bière, germes de blé, son, riz non décortiqué, flocons d'avoine, pommes de terre, viande de porc.

 

Vitamine B2 ou riboflavine : 1,6 mg : assure des fonctions complexes dans la combustion des acides aminés et l'élaboration des enzymes. Agit aussi sur le fonctionnement de l'œil et du cerveau, participe à la construction des tissus de la peau. Sources : levure, foie, œufs, fromage, lait, légumes verts frais.

 

Vitamine B3 ou PP ou nicotinamide : 18 mg : participe à la transformation des protéines et des glucides. Prévient les engelures, protège la peau contre la pellagre. L'alimentation variée couvre les besoins de l'organisme.

 

Vitamine B5 ou acide panthothénique : 10 mg : son action est liée à l'assimilation des graisses et des glucides ainsi qu'à la formation de la vie cellulaire. Sa carence entraîne des crampes musculaires, une fatigue générale et la chute des cheveux.

 

Vitamine B6 ou pyridoxine : 2 mg : active et importante dans la transformation des protéines, des glucides et des lipides, elle joue un grand rôle dans le système nerveux.

 

Vitamine B8 ou H ou biotine : 200 µg : essentiellement indiquée pour la santé de la peau, des cheveux et des ongles.

 

Vitamine B9 ou acide folique : 400 µg : Une carence peut entraîner une anémie, des troubles digestifs et neurologiques, des avortements spontanés, des accouchements prématurés et des malformations congénitales.

 

Vitamine B 12 ou cyanocobalamine : 3 µg : son rôle est la production des globules rouges mais elle protège aussi le foie. Les besoins sont facilement couverts par 100 g de foie de veau, 200 g de viande ou une petite portion de maquereau ou de hareng.

 

Vitamine C ou acide ascorbique : 50 à 70 mg : les saignement de gencives, cicatrisation lente, "bleus" longs à disparaître sont les signes avant-coureurs d'une carence en vitamine C. Elle est importante pour plusieurs raisons : lutte contre la fatigue, stimule l'effort physique et intellectuel, fabrique des anticorps, métabolise sucres et acides aminés. La vitamine C, sensible à la lumière, à la chaleur et à l'oxydation, est détruite lors de certaines préparations.

 

Vitamine D : 10 µg : indispensable pour la formation des os et des dents, il reste primordial, toute la vie durant, pour la fixation du calcium. Elle est fabriquée par l'organisme sous l'effet du soleil sur la peau. Une alimentation diversifiée, une exposition au soleil normale suffisent à l'organisme pour ne pas en manquer puisqu'un demi-litre de lait quotidiennement est suffisant.


Vitamine E : 12 mg : vitamine de la fécondité, elle combat la stérilité. Si largement présente dans la feuille de salade, les graines de céréales, les germes de blé et dans les produits laitiers que le faible besoin de l'organisme sont toujours satisfaits.


Vitamine K : 45 µg : joue un rôle
antiarthrosique, antinauséeux et intervient dans le processus de la coagulation sanguine (une carence entraîne des hémorragies fréquentes). On la trouve dans la farine de poisson, les épinards, le foie de porc et de bœuf, les tomates et les choux verts, la viande de bœuf, de mouton et de porc, les fraises.


09:44 Écrit par Ysaline | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.