31/07/2005

l'équilibre ? et après ?

 

J'avais un commencement de notion d'équilibre alimentaire : connaître mes besoins journaliers pour ne pas risquer les carences. Restait à savoir comment les répartir. Là aussi, de nombreuses recherches ont abouti à ceci : un repas sera équilibré si l'on applique la règle dite des 421 :
4 portions de glucides (1 crudité, 1 légume cuit, 1 glucide lent, 1 glucide rapide)
2 portions de protides (1 protide lacté et 1 protide non lacté)
1 portion de lipides (moitié d'origine animale, moitié d'origine végétale).





17:52 Écrit par Ysaline | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

bravo Madame, Obèse d'1,80 m pour 127 kg, je me résigne à réduire mon estomac après des années d'hésitation. Je ne "digère" en effet pas le fait que ma volonté ne soit pas assez forte pour manger moins. Or, après bien des essais et des matins plein d'enthousiasme, j'ai vécu autant de soirs de désespoir où, la peau du ventre étirée à faire mal, je souffrais de constater mon impuissance face à l'attrait de la nourriture.
Persuadé qu'il s'agit d'un problème qui se situe plus dans la tête qu'au niveau de l'estomac, je me suis dit qu'un hypnotiseur pourrait me dégoûter de la viande, du pain et des sauces. or, bien que les médecins avec qui j'ai parlé trouvent cette idée envisageable à court terme, aucun n'a su me renseigner sur un hypnotiseur. Alors que certains aujourd'hui sont appelés pour permettre des opérations où les anesthésies sont impossibles et ça marche.
Vous lire me fait du bien même si c'est un peu décourageant de voir que vous êtes déjà si loin alors que je n'ai toujours pas trouvé la bonne porteà laquelle frapper.
Continuez à écrire cependant. je vous lirai régulièrement pour "piquer" certaines idées ou certains trucs;
Merci et bonne continuation.

Écrit par : patrick | 08/08/2005

Les commentaires sont fermés.